Secteur des Technologies de l'Information (IT)

Les travaux de cette rubrique envisagent les dimensions stratégiques (notamment les écosystèmes d'affaires et les logiques de coopétition) des entreprises du secteur des Technologies de l'Information.

Remarque : Le lecteur intéressé par le concept d'écosystème d'affaire pourra se rendre sur www.ecosystèmedaffaires.net

 

"Between cooperation and competition: the benefits of collective strategies within business ecosystems. The example of the software industry"
G. Gueguen, E. Pellegrin-Boucher et O. Torrès (2006),
EIASM, 2nd Workshop on coopetition strategy, Milan, Italy, September 14-15, 2006 (Actes - Cd-Rom)

The emerging notion of business ecosystems can be linked to several older theoretical notions : firms networks, alliances, collective strategies etc...Indeed, business ecosystems are based on the idea that several companies will collaborate to improve their offer. However, this concept is distinguishable from previous notions according to its specific dynamics : leadership emphasis, keystone organizations role, co-evolution, co-opetition, change in competitive rules, capacity of development for an open-source community, diversity of players, convergence of industry, role of information technologies, and common fate.

These several characteristics lead to a paradigmatic change in the interfirm relationships’ understanding. Thereby, it is necessary to renew the available theoretical tools. An analysis of these relationships in terms of business ecosystems seems more apropriate. In order to understand the interest of a reflection in terms of business ecosystems, we will study the examples of Linux, Microsoft and SAP. These cases will illustrate the different dynamics and emphasize the importance of business ecosystems in the success of companies from the software industry.

 

"Stratégie de coopétition au sein d'un écosystème d'affaires: une illustration à travers le cas de SAP",
E. Pellegrin-Boucher et G. Gueguen (2005),
Revue Finance Contrôle Stratégie, 2005, vol. 8, issue 1, pages 109-130

"La dynamique concurrentielle des écosystèmes d'affaires : Linux contre Microsoft",
G. Gueguen et O. Torrès (2004),
Revue Française de Gestion, vol.30, n°148, janvier / février 2004, pp. 227-248.

"Les écosystèmes d’affaires dans le secteur des ERP et des services. Les actions stratégiques des entreprises du secteur des ERP (1995-2005)"
G. Gueguen et E. Pellegrin-Boucher (2006),
Atelier AIMS "Stratégies d'Entreprises dans les Technologies de l'Information", Montpellier, 30 juin 2006

"The dynamics of the digital ecosystems, proprietary vs open source - The Business Ecosystems logics"
G. Gueguen (2005),
Workshop "Towards a network of digital ecosystems: which technology, which research and which instruments ?", Bruxelles, European Commission, Information Society and Media Directorate-General, D.5. ICT for Enterprise Networking, 18 mai 2005

"How to manage co-operative and coopetitive strategies within IT business ecosystems, the case of SAP, the ERP leader"
E. Pellegrin-Boucher et G. Gueguen (2004),
EIASM Workshop, "Workshop on coopetition strategy : toward a new kind of interfirm dynamics ?", University of Catania, Italy, September 16-17, 2004

Having to adapt to more and more complex environments, companies need to renew their organizational forms. Because of this, the business ecosystem theory (Moore, 1996) allows one to understand how a company can create a web of relationships with different client companies. These client companies are complementary or competitive, but the new relationship helps to maximize the company’s position on the market based on a standard, and to share it. The company no longer needs to simply protect itself against the competition and facilitate the work of partner companies, but, within the same logic, it must consider its competitors as a positive source of information and knowledge (coopetition – Nalebuff and Brandenburger, 1996), and its partners as a source of development (collective strategy – Astley and Fombrun, 1983). Thus the term business ecosystem to designate all of the complex and diverse networks often linked to new technologies. This term can also be found in other and more traditional industries.

SAP, leader on the ERP market, is studied through a qualitative methodology. This study tries to understand how SAP was able to progressively create a web of partnerships to impose its software as the new market standard. The constitution of its business ecosystem was developed through the integration of coopetition. The proposed study describes the main strategies implemented. Thus, one can consider that the innovation introduced by SAP during this period consisted as much as implementing collective and coopetitive strategies, as offering revolutionary products.

The theoretical reflection on coopetitive strategies within the business ecosystems and the empirical study of SAP allows to put forth the succession of different strategic stages enabling the organisation of business ecosystems. For example, it appears that cooperation is necessary in order to reap the benefits of coopetition. Therefore, with this summary, we wish to show how cooperation can make the development of a business ecosystem possible by facilitating the development of coopetition strategies in order to keep a lasting advantage over the competition.

 

"Economie de l'information et stratégie entrepreneuriale",
G. Gueguen (2004),
3ème Congrès de l'Académie de l'Entrepreneuriat, E.M. Lyon, Mars 2004.

L'objet de ce travail est de vérifier la proposition de recherche selon laquelle le contexte de la nouvelle économie tend à majorer l'utilisation de stratégies entrepreneuriales. En effet, la nouvelle économie, représentée par des entreprises de l'Internet, tend vers une certaine spécificité stratégique du fait des particularités du contexte d'évolution (loi de Moore, effets de réseau, production à coût fixe, rapidité de la décision…). En conséquence, une mesure statistique est menée pour vérifier que ce secteur d'activité favorise l'adoption d'une stratégie portée sur la prise de risque, l'innovation, la proactivité. Cette mesure, s'appuyant sur une comparaison entre différents secteurs, s'effectuera tant en termes quantitatifs (fréquence d'adoption de la stratégie entrepreneuriale) que qualitatifs (influence sur la performance).

Mots Clefs : Nouvelle économie, Internet, stratégie entrepreneuriale, corporate entrepreneurship, environnement.

 

"Constitution d'un écosystème d'affaires sur la base des dynamiques de coopération et de coopétition: le cas de SAP, leader sur le marché des ERP",
E. Pellegrin-Boucher et G. Gueguen (2004),
13ème Conférence de l'AIMS, Normandie. Vallée de Seine, Juin 2004,
(Actes - CD Rom)

Le propos de cette recherche est de comprendre comment des stratégies de coopération peuvent permettre le développement d'un écosystème d'affaires en favorisant le développement de stratégies de coopétition afin de maintenir un avantage concurrentiel durable. L'étude de la stratégie du leader des ERP, SAP, permettra d'illustrer la réflexion. Ainsi, après avoir présenté les soubassements théoriques permettant d'expliquer l'intérêt des stratégies de coopétition en complément des stratégies collectives au sein des écosystèmes d'affaires, le développement de l'écosystème d'affaires de SAP sera présenté. Cette étude de cas permettra de saisir les dynamiques inhérentes à la structuration des écosystèmes d'affaires. Ainsi, il ressort que l'alternance de stratégies purement compétitives et coopératives semble montrer ses limites. Des logiques de coopétition émergent avec succès. Cependant, pour pouvoir pleinement les mettre en application, un contexte favorable sera nécessaire. La constitution d'un écosystème d'affaires apparaît comme propice. SAP a su mettre à profit innovation et collaboration avec des entreprises partenaires pour asseoir son standard technologique. Les fondements de son écosystème d'affaires étant établis, elle put travailler en collaboration avec des concurrents et ainsi rentrer dans une logique de coopétition favorisant le développement de son écosystème d'affaires.

Mot-clefs : Ecosystèmes d'affaires, stratégies collectives, coopétition, SAP, ERP / PGI

 

"Des « stratégies collectives » aux « écosystèmes d’affaires » : le secteur des logiciels comme illustration"
G. Gueguen, E. Pellegrin-Boucher et O. Torrès (2004),
Atelier de Recherche AIMS "Stratégies collectives : vers de nouvelles formes de concurrence", Mai 2004, Montpellier
(Actes - CD Rom)

La théorie des « stratégies collectives » permet de fournir un cadre d’analyse pertinent des stratégies collaboratives qu’une entreprise peut nouer avec d’autres partenaires (y compris des concurrents). Toutefois, cette théorie semble insuffisante. Outre un manque de précision en ce qui concerne le degré de formalisation des relations, cette théorie isole les différentes stratégies collectives les unes des autres et ne prend pas suffisamment en compte la dynamique globale qui anime l’ensemble des relations d’une entreprise en termes de ressources et de compétences. En proposant le cadre d’analyse des « écosystèmes d’affaires », il est possible de remédier à ces limites. Un écosystème d’affaires sera défini comme l’ensemble des relations entre acteurs hétérogènes guidés par la promotion d’une ressource commune et d’une idéologie qui entraîne le développement de compétences partagées (compétences écosystèmiques). Les exemples des écosystèmes d’affaires de Linux, de Microsoft et de SAP seront utilisés pour illustrer les différentes logiques sous-jacentes.

Mots-clefs : stratégies collectives, écosystèmes d’affaire, industrie du logiciel

 

O. Torrès et G. Gueguen (2003), "Linux contre Microsoft : la guerre des écosystèmes d'affaires",
Cahier de recherche EM Lyon, Ecully, 2003.