Management des PME

 

Voici quelques travaux qui s'intéressent au management des PME, notamment à travers la dimension stratégique et dans l'analyse du rapport à l'environnement.

 

"Une approche proxémique de la PME : le cas de l’incertitude stratégique"
O. Torrès et G. Gueguen (2006),
8ème Conférence Internationale Francophone en Entrepreneuriat et PME (CIFEPME), Fribourg, Suisse, Octobre 2006
(Actes - Cd-Rom)

Les travaux inhérents aux PME laissent augurer une spécificité induisant des modalités de gestion particulières des entreprises de petite dimension. Toutefois, sur quels ressorts repose cette spécificité ? Cette recherche met en avant le concept de proximité afin de comprendre les tenants de la spécificité évoquée. En effet, la thèse qui sera défendue sera que la spécificité de la gestion des PME est la proximité De nombreuses études ont démontré la préférence des PME, par l’intermédiaire de leur propriétaire-dirigeant, pour des relations de proximité (en ce qui concerne les choix stratégiques, la transmission, le mode de financement, le recrutement,…). Nous chercherons à affiner cette vision en essayant de voir l’impact de cette proximité en ce qui concerne la perception d’incertitude de la part des PME. Sur la base d’une étude quantitative menée auprès de 239 PME, nous essayerons de vérifier deux propositions de recherche : la proximité est un réducteur d’incertitude et la proximité est un facteur de performance. Pour ce faire, nous envisagerons la perception de différents acteurs (Etat, concurrents, clients, fournisseurs, employés) regroupés en fonction de leur degré de proximité (éloigné, intermédiaire, proche) de la part de notre échantillon. Les résultats obtenus nous conduiront à envisager l’importance des relations de proximité.

 

"TPE et contrainte de l'environnement",
G. Gueguen (2004),
7ème Conférence Internationale Francophone en Entrepreneuriat et PME (CIFEPME), Montpellier, Octobre 2004 (Actes - Cd-Rom)

L’analyse du rapport PME / Environnement est majoritairement teintée de déterminisme. En ce qui concerne les TPE, le déterminisme devrait être encore plus élevé car elles disposent de ressources fortement limitées. Mais en effectuant une distinction entre proactivité et anti-déterminisme, il est possible de se demander si les TPE sont uniquement conditionnées par leur environnement ou si elles disposent
d’une liberté d’action réelle permettant de s’affranchir de la pression du contexte. Afin de répondre à ce questionnement, les raisons autorisant à penser que les perspectives volontaristes sont applicables aux TPE seront discutées. Ceci étant fait, le modèle de la recherche sera présenté. Une analyse des relations entretenues entre l’environnement, la stratégie et la performance des TPE sera menée à partir d’une enquête quantitative portant sur 129 TPE ayant un même type d’activités (Internet), notamment à travers une analyse des effets modérateurs de l’environnement. Les résultats montrent que le déterminisme est bien présent en TPE mais laissent aussi penser qu’un effet taille « paradoxal » existe : plus l’entreprise est petite, moins elle sera contrainte par son environnement. Les raisons de cet effet taille seront discutées en conclusion.

Mots-clés :
TPE, environnement, déterminisme, volontarisme, stratégie

 

"Economie de l'information et stratégie entrepreneuriale",
G. Gueguen (2004),
3ème Congrès de l'Académie de l'Entrepreneuriat, E.M. Lyon, Mars 2004.

L'objet de ce travail est de vérifier la proposition de recherche selon laquelle le contexte de la nouvelle économie tend à majorer l'utilisation de stratégies entrepreneuriales. En effet, la nouvelle économie, représentée par des entreprises de l'Internet, tend vers une certaine spécificité stratégique du fait des particularités du contexte d'évolution (loi de Moore, effets de réseau, production à coût fixe, rapidité de la décision…). En conséquence, une mesure statistique est menée pour vérifier que ce secteur d'activité favorise l'adoption d'une stratégie portée sur la prise de risque, l'innovation, la proactivité. Cette mesure, s'appuyant sur une comparaison entre différents secteurs, s'effectuera tant en termes quantitatifs (fréquence d'adoption de la stratégie entrepreneuriale) que qualitatifs (influence sur la performance).

Mots Clefs : Nouvelle économie, Internet, stratégie entrepreneuriale, corporate entrepreneurship, environnement.

 

"Environnement et Management Stratégique des PME : le cas du secteur Internet"
G. Gueguen (2001),
Thèse de doctorat en sciences de gestion, Université Montpellier I, 587 pages, 19 décembre 2001.

L'étude de la relation entre l'entreprise et son environnement repose sur différents courants de pensée allant du déterminisme au volontarisme. Si des voies intermédiaires existent, l'analyse de l'entreprise de petite dimension est souvent envisagée sous l'angle de la contrainte environnementale, notamment dans la sélection des choix stratégiques (strategic fit). Le travail de recherche mené tend à mesurer le potentiel de volontarisme de la PME. Celui-ci repose sur deux conceptions: la première vise à identifier le caractère proactif des stratégies utilisées (proactivité) ; la seconde tend à estimer le degré de liberté dans le choix des stratégies (anti-déterminisme). Afin de concentrer l'effort de recherche, seul l'aspect anti-déterministe sera analysé. La question est de savoir si la PME développe sa stratégie dans une perspective de fatalisme environnemental (contrainte dans les choix) ou d'émancipation environnementale (liberté dans les choix). Du fait d'un environnement de proximité, d'une vision stratégique de la part du dirigeant, de l'utilisation de comportements entrepreneuriaux, ou de l'usage de stratégies relationnelles, il semble que l'entreprise de petite taille (dans un sens plus général, la PME) puisse développer des stratégies en marge des contraintes imposées par le contexte. Afin de mesurer cette possibilité, deux groupes d'entreprises ont été testés : un échantillon est constitué de PME du secteur Internet et l'autre est composé de PME sans rapport, en termes d'activités, avec Internet. L'intérêt est de mettre en avant d'éventuelles spécificités du management stratégique au sein de la "nouvelle économie". Après avoir mené plusieurs tests statistiques (effets modérateurs, analyse discriminante,...) sur les dimensions de l'environnement (incertitude, complexité, dynamisme, turbulence) et sur quatre catégories de stratégie (entrepreneuriale, de positionnement, de flexibilité, relationnelle), il apparaît que les perspectives volontaristes sont applicables aux PME : il existe une autodétermination de la part des entreprises de petite dimension à sélectionner des comportements stratégiques spécifiques. La PME dispose d'une marge de manoeuvre dans le choix de ses stratégies en regard de l'intensité de l'environnement.

MOTS-CLES : PME, Stratégie, Internet, Environnement, Volontarisme, Déterminisme, Adéquation stratégique, Nouvelle économie

 

"Orientations stratégiques de la PME et influence de l'environnement : entre déterminisme et volontarisme",
G. Gueguen (2001),

10ème Conférence Internationale de Management Stratégique (AIMS), juin 2001, Québec, Canada, (Actes - CD Rom).

Notre travail se propose d'être une contribution à l'étude du choix des comportements stratégiques des entreprises de petites tailles dans un secteur émergent, celui de l'Internet. L'adoption ou non de certaines stratégies est vue de diverses manières dans la littérature en management stratégique. Soit l'on se place dans une perspective où l'environnement va conditionner fortement la stratégie adoptée (approche déterministe), soit l'on envisage que l'organisation peut choisir un comportement stratégique indépendamment de son milieu d'évolution, voire permettant de le transformer (approche volontariste). D'autres auteurs, vont envisager la mixité des deux approches dans l'adoption de l'orientation stratégique de l'entreprise. L'éventail des possibilités semble moins étendu lorsque l'organisation est de petite dimension. En effet, bien souvent, les recherches menées auront tendance à considérer que la PME subit sont environnement plus qu'elle ne le façonne. Cependant, la notion d'environnement est toute relative et permet d'englober une diversité d'analyses laissant place à un regard plus critique sur la relation PME - environnement. L'environnement pertinent de la PME peut s'avérer très proche et contrôlable. De ce fait, nous pouvons penser que le rapport de la PME à son environnement ne se limite pas à une simple vision déterministe mais nécessite une compréhension en terme d'interactions permettant d'introduire dans notre réflexion la présence de volontarisme.

Mots-clés : volontarisme, déterminisme, PME, environnement, fit, turbulence, Internet

 

"L'environnement perçu des PME Internet",
G. Gueguen (2000),

5ème Conférence Internationale Francophone sur la PME (CIFPME), 25-27 octobre 2000, Lille, France, (Actes - CD Rom).

L'utilisation d'Internet et des nouvelles technologies de l'information est identifiée comme un facteur augmentant la turbulence des activités en place (redéfinition des pratiques marketing plus axées sur la globalisation ou l'interdépendance ; Roberts, 2000), ou comme un facteur modifiant profondément les bases de la concurrence (prédominance de l'information en tant que ressource stratégique ; Sampler, 1998). Cette technologie offre de fortes opportunités aux PME qui peuvent accéder à des marchés et à des partenaires jusqu'alors réservés aux grandes entreprises (Lorentz, 1998). Sans nul doute, Internet modifie les aspects tant stratégiques qu'organisationnels des entreprises mais il serait intéressant de mener une étude sur cette technologie identifiée comme un secteur d'activité où de nombreuses PME se destinent à une stratégie de croissance.

 

"L'entreprise doit-elle réagir face aux turbulences environnementales ? Propos de réflexion",
G. Gueguen (1997),

6ème Conférence Internationale de Management Stratégique (AIMS), 24-27 juin 1997, HEC Montréal, Canada, (Actes).